Parc National le plus visité des États-Unis, le Grand Canyon est un endroit incontournable dans un road trip ou un séjour dans l’Ouest Américain. Avec ses falaises colorées, ses immenses gorges traversées par les méandres du Colorado, ses points de vue à couper le souffle, ou encore ses sentiers de randonnées mythiques, il offre tout ce qu’il faut pour passer une journée ou un séjour de rêve, hors du temps et hors de la civilisation. Cependant, son immensité impose une préparation rigoureuse avant de se lancer dans l’aventure. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le Grand Canyon et sur ses différentes rives, ainsi que nos conseils pratiques pour visiter le Grand Canyon National Park. Le Grand Canyon est un lieu incontournable à découvrir lors d’un séjour à Las Vegas.

Comment s’est formé le Grand Canyon?

Le Grand Canyon s’étend sur 450 km d’est en ouest, entre le sud du Nevada et le nord de l’Arizona. Il occupe une superficie de 4.927 km². Cette immense gorge profonde de 1.6 km et large de près de 30 km et aux parois multicolores aurait commencé à se former il y a près de 65 millions d’années, selon des chercheurs de l’Université du Colorado. Depuis, elle s’est creusée et façonnée grâce à l’action conjointe de l’eau avec le passage du fleuve Colorado et du temps.

L’histoire géologique du Grand Canyon est particulièrement intéressante. Ses parois rocheuses striées rassemblent plusieurs dizaines de couches de roches, dont le grès, le calcaire ou le schiste, témoins des transformations géologiques et de l’activité volcanique ayant eu lieu dans la zone sur plusieurs millions d’années.

Première étape : la formation des roches

La roche de couleur sombre au fond du canyon aurait été formée entre 2 milliards et 700 millions d’années, avec le dépôt par la mer de sédiments, sable et boue. Les mouvements de la croûte terrestre, la chaleur et la pression ont ensuite modifié leur composition et leur morphologie, les transformant en roches du type grès, argiles et calcaires.

Au fur et à mesure des années, le vent, l’érosion et le dépôt de couches sédimentaires successives créèrent 1.000 mètres de roche supplémentaires, de toutes les couleurs (brune, verte, jaune, etc…). Le haut du canyon est de couleur rouge du fait du fort taux d’oxyde de fer contenu dans le calcaire.

Deuxième étape : le façonnement du paysage

L’agglomération de minéraux déposés par le fleuve Colorado couplé à l’accumulation de roches comprenant des traces fossiles d’amphibiens ont achevé de façonner ce paysage unique. Le fleuve a succédé au désert (dont on retrouve des traces dans les couches sableuses) il y a 7 millions d’années, charriant 400.000 tonnes de sédiments par jour et creusant la pierre. Il forme le canyon que l’on peut admirer aujourd’hui.

La découverte du Grand Canyon

Durant la période précolombienne, le plateau du Colorado était occupé par les Anasazis, une tribu Amérindienne qui a laissé de nombreux vestiges dans la région, notamment des pétroglyphes. Au 16ème siècle, les conquistadors espagnols arrivent dans la région, venus du Mexique à la recherche des fameuses cités d’or de Cibola. C’est le capitaine Don García López de Cárdenas qui aurait vu le premier le Grand Canyon, sans pouvoir le traverser, faute de moyens.

Ce n’est que bien plus tard, au 19ème siècle, au moment de la Conquête de l’Ouest, que le secteur est à nouveau exploré pour des besoins de cartographie. Le récit d’expédition de John Wesley Powell, ayant descendu le Colorado, éveillent alors l’intérêt sur le Grand Canyon, qui sera de plus en plus visité jusqu’à ce que le Gouvernement américain le classe en Parc National dès 1919.

Depuis, de nombreux aménagements ont été réalisés tout autour du Grand Canyon (routes, hôtels) pour en faciliter l’accès. Depuis 1979, le Grand Canyon est aussi inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Le Grand Canyon National Park en bref

Créé en 1919, le Parc National du Grand Canyon est aujourd’hui le Parc National le plus visité des États-Unis, avec plus de 5 millions de visiteurs chaque année. Traverser l’ouest américain sans passer par le Grand Canyon, c’est comme aller à Las Vegas en évitant le Strip!

Le Grand Canyon offre une faune et une flore de qualité exceptionnelle! Plus de 50 espèces de reptiles, 90 espèces de mammifères, 350 espèces d’oiseaux, ainsi que quelques espèces d’amphibiens et de poissons attendent votre visite avec impatience.

On distingue plusieurs zones dans le Grand Canyon National Park, qui possèdent chacune leurs spécificités et leur intérêt touristique : la rive sud, la rive ouest et la rive nord. La rive est n’existe pas en tant que telle au sein du parc national mais à l’est du Grand Canyon, vous trouverez de nombreux sites exceptionnels.

La rive sud (South Rim)

Commençons notre périple dans le Grand Canyon par la rive sud. En effet, la rive sud est de loin la plus fréquentée. Elle concentre plus de 80% des visiteurs du Grand Canyon. La raison de ce succès est simple. Elle est plus facilement accessible que les autres rives. La rive sud se trouve à une centaine de kilomètres au nord de la ville de Williams en Arizona.

La rive sud est ouverte toute l’année. Elle offre plus de points de vue et d’activités que les autres rives du Grand Canyon. En été, vous devez vous attendre à y voir pas mal de monde. Pour éviter la foule, il n’y a pas 36 solutions, il vous faudra marcher un peu pour vous éloigner des endroits très fréquentés et profiter d’un cadre complètement dégagé. La bonne nouvelle, c’est que le Canyon est tellement grand que vous aurez vite fait de retrouver seul au milieu de nulle part.

La rive sud est plus aride que la rive nord et la végétation est donc principalement composée de cactus, genévriers de l’Utah ou pins parasols. La faune y est assez diversifiée, avec des écureuils, renards gris, cerfs hémione ou encore mouflons canadiens.

La rive sud offre de nombreux points de vue à couper le souffle sur l’immensité du Grand Canyon. Vous venez au Grand Canyon avant tout pour ces fabuleux paysages. Certains points de vue sont facilement accessibles :

  • Yavapai Point : point de vue pour observer l’intérieur du Canyon avec la rivière Colorado.
  • Mather Point : vue dégagée sur Vishnu Temple et Temple de Zoroaster.
  • Moran Point : très belle vue sur le Red Canyon. Vous aurez l’impression de voir un bateau en train de couler le soir lorsque le soleil se couche derrière le Canyon (c’est la fameuse « sinking ship illusion »).
  • Desert view & Watchover : grimpez en haut du Watchover pour profiter d’une vue à 360°.
  • Lookout Studio : situé à côté du Bright Angel Lodge, c’est un point d’observation panoramique sur le Canyon.
  • Lipan Point : c’est l’un des rares endroits où vous pourrez voir les différentes strates de formations rocheuses du Grand Canyon.

D’autres points de vue tels que le Grandview Point ou le Yuma point nécessiteront plus d’efforts de votre part.

Durant votre passage dans le versant sud, vous pourrez séjourner à l’hôtel El Tovar, un bel hôtel construit en 1905.

Voici les routes que vous pouvez emprunter en navette :

  • La Hermits Rest Route (itinéraire rouge), ouverte du 1er mars au 30 novembre. Cette route est fermée aux véhicules privés durant cette période. Les points de vue phare de cette route sont Pima Point, Mohave Point, Hopi Point et Powell Point. Le trajet complet dure 80 minutes.
  • La Village Route (itinéraire bleu), ouverte toute l’année. Elle parcourt tout le parc et passe par le Visitor Center, Market Plaza ou le Grand Canyon Village. Le trajet complet dure 50 minutes.
  • La Kaibab Trail Route (itinéraire orange), ouverte toute l’année. Elle relie le Visitor Center à Yaki Point, point de vue uniquement accessible par cette route ou à pieds. Le trajet complet dure 50 minutes.
  • Tusayan Park & Ride (itinéraire violet), ligne ouverte de mars à fin septembre et reliant Tusayan (ville à l’extérieur du parc) au Visitor Center. Le trajet complet dure 40 minutes.
  • La route Desert View Drive offre plusieurs points d’observation très intéressants. Vous pourrez la prendre pour sortir du parc et continuer vers Page (via la route 89) ou Monument Valley (via la route 160 par Tuba City). Les points de vue majeurs de cette route sont : Yaki Point, Desert Watchtower, Grandview Point, Moran Point, Lipan Point et Navajo Point.

Si vous êtes amateurs de randonnées, vous aurez l’embarras du choix. Vous pouvez suivre le Rim Trail sur le bord du canyon ou l’une des nombreuses randonnées qui vous amènent au fond du canyon.

En été, n’oubliez pas d’emporter avec vous de la crème solaire, de l’eau et une casquette car vous êtes en plein cœur du désert! Les sentiers de randonnée les plus jolis sont le Bright Angel Trail (de 1 à 30 km aller-retour) et le South Kaibab Trail (plus difficile mais plus court, environ 20 km aller-retour). Il est possible d’aller à pied d’une rive à l’autre, mais cela prend plusieurs jours donc prévoyez de quoi dormir sur place. Le parc propose de nombreuses aires de camping au fond du Canyon.

Si vous avez la possibilité de rester en soirée, vous pourrez observer le superbe coucher de soleil sur le Canyon depuis Yaki, Hopi et Mather Points.

Les amateurs de sensations fortes pourront également s’essayer à la descente du Colorado en rafting. De nombreuses sociétés organisent des excursions de ce type, qui se déroulent sur une journée, avec dépôt en bas du canyon en hélicoptère. Selon les compagnies, les excursions sont plus ou moins sportives, chacun pourra donc trouver son bonheur.

La rive nord (North Rim)

La rive nord est plus humide et plus froide que la rive sud, avec des altitudes plus élevées. Le paysage change complètement pour laisser la place à des forêts de conifères. La faune est également très diversifiée, avec notamment la présence du puma ou d’animaux endémiques comme la chouette tachetée ou l’écureuil de Kaibab. En hiver, les chutes de neige sont abondantes. Du coup, cette rive est fermée la plupart de l’année.

Le Visitor Center et la navette Trans Canyon Shuttle ne sont en activité que du 15 mai au 15 octobre. Dès que la neige fait son apparition et rend la route impraticable, elle est fermée à la circulation. La meilleure période pour aller découvrir la rive nord est de juin à septembre : en plein été, vous pourrez vous sentir seul dans le parc tellement il est peu visité par rapport à la rive sud.

Les principaux points de vue à faire sont le Bright Angel Point (à côté du Grand Canyon Lodge), Cape Royal (pour le coucher du soleil) et Point Imperial. Point Imperial est le point d’observation le plus haut de la rive nord, situé à un peu moins de 2.700 m d’altitude. Il se trouve à 15 Km du Visitor Center.

Il est possible de faire une randonnée entre la rive sud et la rive nord. Les plus courageux la feront sur une journée. En réalité, il est recommandé de prendre 2 à 3 jours pour faire cette randonnée qui est assez difficile, en particulier lorsque la chaleur est écrasante en été. Plusieurs itinéraires sont possibles pour cette randonnée mythique. Si vous voulez camper dans le Grand Canyon, il vous faudra un permis. Il y a un peu plus de 35 Km, c’est une longue marche donc entrainez vous correctement avant de vous engager sur le chemin. C’est un vrai challenge.

La rive ouest (Grand Canyon West)

La rive ouest du Grand Canyon est de loin la plus sauvage. La rive ouest est moins visitée que la rive sud. Territoire des Hualapai, les « Gardiens du Canyon » pour qui ces terres sont sacrées, cette rive fait partie du désert des Mojaves et est donc plutôt aride et désertique.

Voici les points à ne pas manquer :

  • Eagle Point, formation rocheuse autrefois vénérée par les Hualapai
  • Guano Point, un promontoire permettant aux visiteurs de s’aventurer au cœur du Canyon
  • Skywalk, passerelle en verre qui permet aux visiteurs de survoler le Canyon et ses 1 600 m de profondeur
  • le Hualapai Ranch qui reconstitue une ville de l’Ouest américain.

La rive est (East Rim)

Officiellement, il n’y a pas de rive est dans le Grand Canyon. Cependant, à l’est du Grand Canyon, vous trouverez un certain nombre de points d’intérêt que vous ne pouvez manquer sous aucun prétexte :

  • Antelope Canyon pour ses jeux de lumière vraiment uniques.
  • Little Colorado River Gorge : en venant de la rive sud, vous pourrez observer le fleuve Little Colorado qui est un affluent du Colorado. La vue depuis le haut du canyon sur les gorges est impressionnante.
  • Horseshoe Bend : le célèbre fer à cheval est une création originale de la nature, à côté de la ville de Page en Arizona.

Quelle rive faut-il visiter en priorité?

Si vous venez pour en prendre plein la vue, vous aurez plus de diversité sur la rive sud. La rive nord offre moins de points de vue. Donc d’un point de vue purement comptable, la rive sud est supérieure à la rive nord à ce niveau là.

Ensuite, les paysages ne sont pas les mêmes. La rive nord est plus verte que la rive sud. La rive nord est également moins visitée donc plus paisible. Il est plus simple de s’y déplacer. Vous ne serez pas obligés de prendre les navettes.

Gardez en tête que chaque rive possède sa spécificité et qu’en fonction des contraintes de votre organisation, vous n’aurez peut-être pas le choix : si vous êtes logés à Las Vegas et que vous n’avez pas de voiture, une excursion d’une journée dans la rive ouest sera plus adaptée car c’est la plus proche de Vegas.

Si vous planifiez un road trip, tout dépendra par où vous passer. Si vous rejoignez Las Vegas depuis Antelope Canyon, par exemple, la rive nord sera plus accessible alors que si vous rejoignez Monument Valley depuis Las Vegas, la rive sud sera une parfaite étape.

Côté tarifs, la rive sud est plus chère que la rive nord, victime de son succès!

Quand aller au Grand Canyon?

Le climat du Grand Canyon connait de grandes variations de températures. En hiver, il n’est pas rare de voir la neige tomber sur le Canyon. Cela offre d’ailleurs des paysages vraiment superbes. La température peut alors être bien en-dessous de 0°C. A l’inverse, en été, la chaleur est écrasante, bien au-delà de 40°C. Autant dire qu’il faut être bien équipé pour affronter ces températures extrêmes. Les différences de températures entre le jour et la nuit sont également très conséquentes. Donc il faut prendre cela en compte si vous avez prévu de faire du camping sur place.

En cas d’orage, vous pourrez voir l’eau monter rapidement dans le Canyon de plusieurs mètres. C’est un phénomène assez impressionnant à observer.

Mai, juin et septembre sont probablement les meilleurs mois pour découvrir le Grand Canyon. Les températures sont agréables, pas encore trop chaudes.

Ne perdez pas de vue que si vous venez en hiver, la North Rim sera fermée.

Comment aller au Grand Canyon?

La route à prendre dépend de votre point de départ, mais aussi de votre point d’arrivée : selon si vous avez prévu d’aller à la rive sud, nord ou ouest, l’accès au parc sera différent.

Vous pourrez accéder à la rive sud du Grand Canyon soit en venant du sud depuis Flagstaff (route 180) ou Williams (route 64 de l’I-40), soit par l’entrée est, depuis Page (US-89 et AZ-64). Depuis Las Vegas, il faut compter environ 4h de route.

On accède à la rive nord du Grand Canyon par une seule route : la 89A entre Fredonia et Bitter Springs. Une fois sur la 89A, prendre la route 67 vers le sud à partir de Jacob Lake. Pour y accéder depuis Las Vegas, il faut compter environ 4h30 (440 km).

En ce qui concerne la rive ouest, elle a l’avantage d’être située à seulement 2h30 de route de Las Vegas via la route 93, ce qui la rend très accessible si vous êtes de passage à Sin City. Des sociétés proposent ainsi des tours dans la journée, au départ de Las Vegas.

Il y a un petit aéroport, le Grand Canyon Airport qui offre quelques vols depuis Phoenix et Las Vegas.

Quelques conseils pratiques

Selon la zone que vous aurez choisie, le prix d’entrée sera différent. L’entrée au parc par la rive sud ou par la rive nord coûte 30€ par véhicule (15€ par personne si vous êtes à pied), tandis que la visite du Grand Canyon West, parce que vous êtes sur le territoire de la tribu Hualapai, coûte plus cher, 30€ par personne. Le parking est facturé 20€ en sus.

N’oubliez pas de bien préparer votre itinéraire, surtout si vous souhaitez intégrer des randonnées et à ne pas les entreprendre seul ou sans le nécessaire de base (protection contre le soleil, barres de céréales, eau, quelques produits de premier secours au cas où).

Nous vous conseillons de passer au moins deux jours dans le parc, afin de pouvoir profiter du maximum de paysages et points de vues. Cela vous permettra d’essayer plusieurs activités et d’observer les différentes couleurs que revêtent les falaises selon la luminosité. Sur place, vous pourrez dormir dans des chalets ou dans les aires de campings prévues pour les randonneurs. Attention, pensez à réserver le plus longtemps possible à l’avance car les places sont limitées!

Quel que soit votre choix de visite ou la durée de votre séjour dans le Grand Canyon, vous serez indubitablement époustouflés par la beauté et l’immensité de ce parc aux mille facettes, instants magiques en perspective!

Photos du Grand Canyon

Sélectionner une page